LA COTATION DES SORTIES EN SKI DE RANDONNEE ...

Le 18.11.2016, par PascalB


   L’hiver approche à grands pas et vous êtes impatients de tester votre nouveau matériel ou de prévoir votre planning pour les mois à venir en fonction des sorties  qui vous sont proposées sur le programme du C.A.F. Vous avez du mal à vous situer et une grande question se pose à vous face à la cotation des difficultés indiquées. Est-ce-une sortie pour moi ?...

   Afin de vous aider à y voir plus clair et pouvoir choisir vos sorties en fonction de vos « compétences », nous allons apporter quelques précisions sur ce sujet. Plusieurs systèmes existent avec leurs avantages et leurs inconvénients. Nous avons décidé au C.A.F La Roche/ Bonneville, d’en utiliser un qui a l’avantage d’évaluer les niveaux de difficulté de montée et de descente distinctement. Ce système est d’ailleurs utilisé sur le site Skitour spécialisé dans le ski de randonnée.

LA COTATION DE MARCHE (COTATION DE MONTEE)

 

 

   Cette cotation utilise le principe des cotations classiques d’alpinisme (F, PD, D,…). Y figure la description suivante :

R : «ski de randonnée » ou « raquettes », recouvre les niveaux ski 1 à 2.3. Hors conditions exceptionnelles, pas besoin d’équipements particuliers (crampons, piolet,…)

F : « alpinisme facile », sur glacier à partir de ski 2.1, sinon de ski 2.3 à 3.3

PD : « alpinisme peu difficile », ski 3.3 à 4.3

AD : « alpinisme assez difficile », ski 5.1 à 5.3

D : « alpinisme difficile », à partir de ski 5.3 

   Cette cotation « Marche » ne prend pas en compte les parties qui devraient être skiées et que l’on décide de descendre à pied. Ces dernières sont cotées en «Descente ).

Attention :  Ces équivalences de niveau montée/ descente ne sont pas applicables sur les circuits en boucle où par exemple une montée de couloir peut être suivie d’une descente facile ou une montée facile suivie d’une descente de couloir !... D’où l’avantage d’un système de cotations séparées.

LA COTATION DE SKI (COTATION DE DESCENTE)

  

   Cette cotation évalue plus particulièrement la pente. Elle comprend 5 degrés. Les 4 premiers sont subdivisés en trois niveaux et le cinquième est ouvert vers le haut. On trouvera donc des cotations du type 2.1,  4.2, 5.1, 5.4, etc …

Les degrés sont décris ainsi :

Ski 1 : C'est le niveau initiation. Pas de pentes supérieures à 30°. Les passages, même en forêt sont assez larges. Le dénivelé est inférieur à 800m. L'exposition n'est pas importante.
Cependant on est déjà dans du ski alpin et plus dans le ski nordique.

Ski 2 : Pas de difficultés techniques particulières. Pente à 35° maximum. Mais le dénivelé et l'exposition peuvent être importants.

Ski 3 : Début du ski-alpinisme. Il y a des passages techniques et des pentes longues à 35°. Il peut y avoir de courts passages à 40°/45°, des forêts denses, des chemins forestiers raides.

Ski 4 : Ski de couloir ou de pente raide : pente à 40° /45° très longue (plus de 200 m), forêts très denses (la pente peut être faible)

Ski 5 : Pente à partir de 45°/50° et très longue (plus de 300 m). Sinon à partir de 50° sur 100 m. En plus de la pente, il faut aussi tenir compte de la configuration du terrain (étroitures, ...) ainsi une face large et un couloir étroit, à pente égale, n'auront pas la même cotation.


       ATTENTION : Ces cotations sont applicables dans des conditions de sorties « normales ». L’itinéraire seul est coté sans tenir compte de conditions de neige et de météo difficiles !...  Une sortie PD - ski 2.3 par -10° avec une neige vitrifiée sur des secteurs ventés peut devenir un cauchemar pour un participant non préparé !...

   Nous vous souhaitons de belles rando pour les mois à venir !...